Rechercher
  • Service Com

Atelier de renforcement de capacités pour éradiquer la mendicité forcée des enfants talibés

Dernière mise à jour : 16 déc. 2020

Deuxième atelier de renforcement de capacités des inspecteurs de l’enseignement franco et des daaras sur la protection de l’enfant à Thiès du 09 au 12 décembre 2020


Dans le cadre de la mise en œuvre du projet le renforcement de capacités a été identifié comme stratégie d’intervention pour le changement de paradigmes d'interventions et pour plus d'impact sur le vécu réel des enfants. Ceci explique l’option de la RADDHO d’établir une relation de collaboration avec l’inspection des daara depuis 2014 que dans la première phase du projet quatre (4) ateliers de formation ont été organisés à Dakar, Kaolack, Kolda et Saint-Louis à l’attention des Inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara.


Depuis le mois de septembre 2020 la RADDHO a entrepris la phase 2 du projet de renforcement de capacités par l’approfondissement des premières formations, l’intégration d’une formation initiale sur les droits de l’enfant et l’élaboration de supports pédagogiques notamment un argumentaire religieux et un guide pratique destiné aux maîtres coraniques.


Cet approfondissement de la formation sur la protection de l’enfant sera une formation pratique et va porter sur la protection des enfants contre les violences et les mécanismes de prise en charge. C’est ainsi que lors de l’atelier d’orientation de la phase 2 tenu à Thiès du 28 au 30 septembre 2020, il a été retenu que la formation concernera les inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara en service au niveau des zones d’intervention du projet en particulier celles où on note plus de daara qui pratiquent la mendicité et plus de cas de violences faites sur enfants talibé.


C’est dans ce cadre que la RADDHO en partenariat avec l’Inspection des daara organise du 9 au 12 décembre 2020 à Thiès.son deuxième atelier de renforcement de capacités à l’attention de 20 inspecteurs de l’enseignement franco-arabeet des daara sur la protection de l’enfant. Cet atelier vient compléter celui organisé du 1erau 4 décembre 2020 à Louga pour d’autres inspecteurs sur le même thème. Les deux ateliers ont vu la participation de neuf (9) coordonnateurs des observatoires de la RADDHO et de trois superviseurs de zone de TOSTAN.

.

L’objectif général de cette formation est d’améliorer la connaissance des 60 inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara en matière de protection des enfants contre les violences.


Plus spécifiquement l’atelier vise :


- Amener les participants à s’approprier les principes et valeurs des droits humains, l’approche basée sur les droits humains et le cadre légal relatif aux droits de l’enfant,

- Améliorer les connaissances d'au moins quarante (40) inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara en matière de protection des enfants contre les violences,

- Partager les mécanismes institutionnels, la politique nationale et les outils de protection des enfants.


La RADDHO et ses partenaires comptent obtenir à l’issu de ces deux ateliers les résultats ci après.


- au moins quarante (40) inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara en service dans les zones d’intervention du projet renforcent leurs connaissances des droits de l’enfant et l’approche droits de l’enfant ;

- au moins quarante (40) inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara en service dans les zones d’intervention du projet améliorent leurs connaissances des différentes formes de violences faites aux enfants et des dispositions légales de protection des enfants contre ce violences ;

- Au moins quarante (40) inspecteurs chargés de l’enseignement de l’arabe et des daara en service dans les zones d’intervention du projet ont amélioré leur connaissance sur les mécanismes de prise en charge des enfants victimes de violences ;

- Les rôles et responsabilités des divers acteurs engagés dans la protection des enfants sont clarifiés ;

- Les mécanismes de protection des enfants contre les violences sont partagés avec les participants.


L'animation des ateliers est assurée par une équipe de facilitation constituée de personnes ressources ayant une expérience en la matière et dans la conduite de sessions de formation pratique. Les sessions seront conduites selon l’approche participative avec des brainstormings, des plénières, des travaux et/ou discussions de groupes et des jeux de rôle.