Rechercher
  • Service Com

Rencontre d’évaluation et de planification : Thiès du 16 au 17 mars 2022

Projet Promouvoir l’Égalité à travers l’Éducation aux Droits Humains (PETEDH)

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Promouvoir l’égalité à travers l’éducation aux droits humains (PETEDH) », la RADDHO en partenariat et Equitas, Canada ont organisé une rencontre d’évaluation et de planification à Thiès les 16 et 17 mars 2022.





Le projet PETEDH est un projet global qui est mis en œuvre dans cinq pays (Sénégal, Haïti, Kenya, Burkina Faso et Tanzanie) par Equitas et ses partenaires locaux sur une période de cinq ans (2019-2024). Le résultat recherché par ce projet est l’autonomisation accrue des femmes et des filles pour l’avancement de l’égalité de genre dans leurs communautés respectives.


Plus spécifiquement, les résultats intermédiaires du PETEDH sont les suivants :

· Favoriser le leadership des femmes et des hommes dans les activités de mobilisation communautaire qui promeuvent l’égalité de genre ;

· Renforcer la collaboration entre les organisations féminines et de droits humains pour faire progresser les droits humains dans leurs pays ;

· Soutenir les efforts d’engagement des détenteurs d’obligations dans l’accomplissement de leurs obligations liées à l’égalité de genre.


Toutes les activités menées au cours du projet sont guidées par une approche fondée sur les droits humains avec une perspective de genre, qui soutient l’autonomisation des personnes en leur permettant de connaître leurs droits et de les revendiquer.


Le projet Promouvoir l’égalité au Sénégal

La composante sénégalaise du projet Promouvoir l’Égalité à travers l’Éducation aux Droits Humains (PETEDH) se concentre sur les violences basées sur le genre en milieu éducatif formel et non formel. Le milieu éducatif formel réfère aux institutions établies et entretenues par le Ministère de l’éducation nationale (MEN). Le milieu éducatif non-formel réfère quant à lui aux divers établissements où sont dispensés des cours sans pour autant être régis par les normes du MEN. Il peut s’agir d’une grande variété d’établissements incluant l’école coranique, les différentes écoles de métiers ainsi que tout autre centre de formation.

Le projet cible particulièrement les milieux éducatifs de niveaux moyen1 et secondaire (collèges, lycées, etc.) ainsi que les centres de formation professionnelle et technique avec des jeunes de 14 ans et plus notamment en raison des risques élevés d’abandon scolaire, de mariages et de grossesses précoces.


Le projet vise à renforcer les capacités des différents acteurs impliqués (jeunes garçons et filles, personnel enseignant, parents, administrateurs scolaires, détenteurs d’obligations, organisations de la société civile, etc.) en matière de droits humains afin que ces derniers soient sensibilisés, informés et mieux outillés pour prévenir les cas de violence. Les objectifs du projet sont également d’accompagner les parties prenantes à remettre en cause la culture de la violence et l’impunité dans le milieu éducatif, à favoriser l’entraide et la collaboration pour prévenir la violence et finalement à être plus outillés pour signaler et éventuellement prendre en charge les incidents s’ils ont lieu.


La composante sénégalaise du projet est mise en œuvre conjointement dans le cadre du partenariat entre la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO), le Comité de lutte contre les violences faites aux femmes (CLVF), le Réseau Sénégal pour l'Éducation aux Droits Humains (RESEDHU) et Équités.

Le projet se concentre dans quatre communautés : Pikine, Thiès, Notto et Sédhiou. Il s’agit des mêmes communautés où se sont déroulées les activités du projet Renforcer l’éducation aux droits humains à l’échelle mondiale (REDHEM) entre 2013-2019. Le présent projet compte continuer à s’engager avec ces communautés afin de bâtir sur l’expertise et les contacts existants ainsi que sur les succès et leçons apprises au courant des dernières années.

Le projet impliquera directement 500 intermédiaires (avec une proportion ciblée de 60% de femmes) dans les quatre communautés cibles et au niveau national, ainsi que près de 70 détenteurs d’obligations. Leurs actions collectives et leur engagement en faveur de la promotion de l'égalité de genre rejoindront plus de 18 000 bénéficiaires indirects. Finalement, le projet touchera 500 000 bénéficiaires indirects supplémentaires dans les communautés notamment par le biais de campagnes de sensibilisation des médias de masse.


Aperçu de la Rencontre d’évaluation et de planification

Cette Rencontre d'évaluation et de planification fait suite au programme de formation « Promouvoir l’égalité » qui vise à accroître le leadership des femmes et des hommes dans la promotion de l’égalité de genre au Sénégal. Elle s'appuie sur les activités qui ont été réalisées pendant la troisième année du projet et qui sont présentées dans le tableau ci-dessous.


Processus d'action communautaireCalendrier1er atelier de formation Introduction à l’approche fondée sur les droits humains avec une perspective de genre Septembre 2021Travail préparatoire du groupe communautaire Rencontre pour préparer la 2ième formationOctobre 20212ème atelier de formation Planification d’une action de mobilisation communautaire grâce à l’approche fondée sur les droits humains avec une perspective de genreNovembre 2021Action de mobilisation communautaire Activité collaborative intégrant une approche fondée sur les droits humains visant la promotion de l’égalité de genre Décembre 2021 à février 2022


Profil des participantes et des participants

Cette réunion d'évaluation et de planification de deux jours vise à réunir une vingtaine d’intermédiaires qui ont accompagné ou collaboré à la réalisation des actions communautaires dans leurs communautés, des représentant-e-s d'organisations et d'institutions locales qui œuvrent activement pour la promotion de l’égalité de genre dans leurs communautés et des représentantes et représentants des comités locaux,

aviseur et de pilotage.

But de la rencontre

Le but de cette réunion d'évaluation et de planification est de faire le bilan du programme de formation et de la réalisation des récentes actions communautaires ainsi que de planifier les prochaines activités du projet et les étapes essentielles pour promouvoir l’autonomisation des femmes et des filles et l’égalité de genre.


Objectifs de la rencontre

À la fin de la réunion d'évaluation et de planification, les participants devraient :

· être en mesure d’expliquer les concepts de base d’une évaluation en éducation aux droits humains;

· avoir identifié les changements individuels survenus chez les intermédiaires depuis leur participation au Programme de formation Promouvoir l’égalité;

· avoir identifié les changements immédiats dans leur communauté attribuables à leurs actions communautaires;

· avoir défini les bonnes pratiques et les leçons apprises du Programme de formation Promouvoir l’égalité;

· avoir contribué à l’élaboration d’un plan de mise en œuvre des prochaines activités du Projet Promouvoir l’égalité pour lutter contre la violence basée sur le genre en milieu éducatif;

· avoir contribué à l’identification des détenteurs d’obligations et organisations féminines ciblés par le projet;

· avoir entamé une réflexion sur l’organisation des forums communautaires à venir et sur les moyens de continuer à soutenir les structures locales pour les rendre plus inclusives.

Le processus en 5 étapes d’une action communautaire

En analysant les changements dans leurs communautés qui découlent de leurs actions communautaires (objectif #3), les participants compléteront la dernière étape du processus en 5 étapes pour l’élaboration et la mise en œuvre d’une action communautaire.


Dans cette dernière étape, l’étape 5 – Évaluer, l’objectif est d’évaluer les résultats d’une action communautaire, d’identifier les leçons apprises à travers celle-ci et de réfléchir aux bonnes pratiques qui ont été développées et mises en œuvre.